Les aiguillages

27.03.2018

Youpi :-) J'ai reçu tous mes moteurs digitaux Gaugemaster que j'ai commandé chez Invicta Model Rail en Angleterre à un prix nettement moins cher que dans nos proches contrés...

 

Je vais en avoir 33 à installer, alors il me faut trouver une méthode un peu optimisée ;-) Un des objectifs avoué est de passer le moins de temps possible sous le réseau.

Je commence par repérer au stylo, la zone de fixation du moteur sur l'aiguillage PECO.

Je me suis fait un chablon pour repérer la zone à découper sous l'aiguillage pour passer le moteur. Chablon que je centre par rapport à la position de fixation du moteur, précédemment repéré.

 

 

Je fais la découpe, très rapidement grâce à une fraise monté sur ma Dremel.

 

On voit que le moteur se place parfaitement dans la découpe. En fonction de la place autour de l'aiguillage, vous centrez le chablon dans une des 4 positions possible ;-)

 

Evidement il faut "reboucher" le trou. Je me suis aussi fait un chablon pour découper en série un "couvercle" en papier cartonné.

 

Il suffit alors de planter le "couvercle" sur les ergots du moteur qui vont s'introduire dans les trous qui se trouvent de chaque coté de l'aiguillage. Puis de replier les ergots.

 

 

Dessous, je replace le câble qui relie la commande DCC au moteur.

 

Vous avez pu voir que j'avais déjà posé provisoirement mes rails avec des petits clous légèrement enfoncé, afin d'ajuster des petits bout de rails et de vérifier la géométrie du toute. Donc maintenant, je décloue pour faire mes trous et poser mes moteurs. 

 

Et voilà, il m'a fallu moins de 3 heures pour installer ces 9 aiguillages et réinstaller les voies.

 

 

Pour le câblage on frise le presque parfait. Connaissant la position des aiguillages, ont peut préparer des bouts de câble de la bonne longueur soudés les uns à la suite des autres. Chaque soudure entre deux câbles viendra s'insérer dans le connecteur d'un moteur d'aiguillage.

 

On peut prendre du fil assez fin, puisque le seul courant passant entre la centrale et le moteur est un signal digital et le courant de charge d'un condensateur de 2200uF.

 

Il suffit de se glisser quelques minutes sous le module pour venir visser le serpentin de câbles sur les borniers des commandes digitales des moteurs.

 

 

Reste à programmer les moteurs sur la centrale ESU en basculant le switch de programmation de chaque commande de moteur l'un après l'autre puis de créer le TCO.

Enfin ! Le digital commence à tenir ses promesses.

Merci ESU et Gaugemaster ;-)

 


 

 

20.09.2018

Branchement des 24 aiguillages restants. Courage !

En faite c'est super simple et rapide. Moins de deux heure pour le faire.

Comme déjà expliqué ci-dessus.

 

Puis création et programmation de chaque aiguillage comme déjà décrit ici.

 

 

Et réalisation du TCO. Un bonheur sur l'ESU ECOS 50200.

Bon, il n'y a "que" 11 lignes, donc quand on à 18 voies il faut deux tableaux, ça va aller ;-)

Premier tableau, Erstfeld Dépot.

 

 

Deuxième tableau Erstfeld Gare.

C'est bôôôô ;-))).

 

 

 

En testant chaque aiguillage, il est possible qu'il bascule dans le sens inverse de celui du TCO. Pas de panique !

 

 

Il suffit de croiser le fil Noir et Rouge et donc de faire faire un 180° à un des deux deux connecteurs. Simple je vous dis.

Encore une fois, MERCI Gaugemaster. Câbler en digital des aiguillages PECO n'aura j'amais été aussi simple :-)

 

 

Date de dernière mise à jour : 20/09/2018