Container

Le matériel ferroviaire se modernise avec le temps, les containers aussi. Au fil des années, j’avais entassé quelques containers de différentes époques.

J’ai aussi profité d’une action bas prix d’une marque pour acheter plusieurs wagons portes containers de la même référence.  

J’ai aussi acheté des boîtes de containers spéciaux que j’ai installés sur des wagons portes containers.

A la fin, je me suis donc retrouvé avec tout un tas de containers dont je ne savais plus quoi faire !!!

Je me suis donc lancé dans la customisation de tout ce matériel.

Première étape, une couche de primaire Tamia gris.

Puis de longues heures d’aérographe pour arriver à la couleur blanche sur toute la surface du container.

Je suis allé à la recherche de différents logo, que l’on trouve assez facilement sur le web et les ai assemblés avec un petit logiciel de dessin, pour créer des faces de container relativement crédible, mais pas forcément identique à la réalité.

Puis une mise à l’échelle pour que ça rentre sur mes containers et une impression papier histoire d’avoir un premier rendu.

Je suis allé voir mon ami Francis (FMR Production) pour qu’il m’apprenne quelques trucs.

Le premier truc, c'est la qualité des feuilles de décalques à imprimer qui proviennent des USA. Mais peut-être en existe-t-il de très bonnes marques en Europe ? 

On est allé dans un magasin qui fait de l’impression laser couleur et on a imprimé mes logos sur ces fameuses feuilles de décalques.

J’ai été assez surpris par la qualité du résultat.

 

J’ai ensuite découpé chacun de mes logos à la taille du container en me laissant une petite marge d’un millimètre pour pouvoir le positionner correctement sur la surface.

Le deuxième truc, c'est ce petit produit (Micro Set) qui doit être badigeonné au pinceau sur la surface du container et qui doit sécher avant de poser le décalque.

Le logo imprimé sur le décalque est trempé dans l'eau pendant quelques secondes (3s à 5s)

On le laisse se reposer une dizaine de secondes, puis, en poussant sur la surface du calque, celui-ci va glisser et se séparer de son support papier. Je le récupère délicatement avec des brucelles.

 

Un tout petit peu d'eau sur la surface du container va faciliter la pose du décalque et permettre de le repositionner sans difficulté si nécessaire.

Le décalque, une fois en place est essuyé délicatement avec un mouchoir, d'abord à droite en tenant le bord gauche du décalque avec le doigt, puis essuyé le coté gauche en tenant le calque sur le bord droit.

Une fois sec, dernier petit truc, on recouvre le tout, à nouveau avec le produit (Micro Set) pour assurer la bonne tenu du décalque et pour protéger le logo.

 

Il ne me reste plus qu'à recouvrir chaque container avec un vernis satiné, mais ce sera pour plus tard. En attendant, je suis super content du résultat. C'est le principale, hein ;-)

Rien ne vous empêche de faire des logos complètements loufoques, des graffitis, où comme ici, un peu de pub pour notre réseau du Gothard en N ;-)

 

Pour un premier essai, je suis vraiment content du résultat. Seule limite au procédé, l'impression laser n'a pas la couleur blanche, donc si il y a du blanc dans votre logo, vous êtes condamné à avoir du blanc sur le container.

 

 


 

05.11.2016

Je continue mes expériences avec d'autres couleurs et des décalques du commerce.

On peut aussi s'amuser à repeindre des containers de vrac. A l'heure du recyclage, on peut même imaginer que certaines compagnies pourrait s'y mettre, même si ce n'est pas le cas dans la réalité ;-)

Et pour se donner bonne conscience, le vert est bien évidement de rigueur ;-)

Remplir des containers de vrac, risque d'alourdir sérieusement vos wagons, avec le risque que vos locomotives soient totalement incapable de tirer votre train.

Ces containers sont assez bien conçus et il est facile d'enlever le fond pour y mettre un bout de mousse afin de le rehausser.

Quelques pointes de colle et voici le nouveau fond fixé. Le volume restant est suffisamment faible pour que la marchandise que vous y mettrez ne pèse plus grand chose.

 

J'ai récupéré de très petits copeaux d'une décolleteuse. 

Après dégraissage, j'ai rempli le petit volume de mon container avec ces copeaux d'acier que j'ai "rouillé" avec un peut de peinture.

Une fois sec, j'ai fixé le tout avec un peu de colle blanche dilué dans de l'eau.

Et voilà mes containers de vrac rempli de déchets d'une industrie local avec le logo d'une de mes compagnies préférés.

Bien que ce container n'existe pas dans la réalité, j'espère que les BLS ne m'en voudront pas ;-)))


 

08.11.16

Même remplissage de mes containers DB Schenker.

 

Ne reste plus qu'à percer sous les containers pour pouvoir les installer sur des wagons. Ici, des Rocky-Rail RR60158

Voilà une réalisation personnel qui rend assez bien, me semble-t-il...

PS: Pardon pour ce manque manifeste de modestie ;-)))

 

 


 

Date de dernière mise à jour : 20/11/2016