La rivière

20.01.2016

Après avoir travaillé de longs mois sur la montagne, il est temps de redescendre en plaine ;-)

Et pour commencer, refaire la sortie de ma rivière, sous les ponts ferroviaires de la gare. Ce qui est très pratique, c’est certain !

Après avoir cassé le plâtre existant, je le remplace par deux morceaux de murs Faller.


 

Un peu plus en amont, je prépare l’installation d’un petit pont routier.

Un petit pont que je réalise avec du balsa et du carton.

Par la suite, je le recouvrirais avec du plâtre, pour y graver des pierres.

C’est le moment de venir rallonger la route sous peine de créer quelques accidents de la circulation ;-)

Passons à la réalisation du lit de la rivière.

Juste quelques bouts de cartons qui vont permettre de soutenir le papier enduit de colle.

Une petite route qui va permettre de rejoindre la gare et le village, vient aussi prendre place dans cette étroite vallée.

Le relief prend forme.

Je me suis demandé comment faire la jonction de la rivière entre les deux modules et que cela reste esthétique.

J’ai opté pour une petite chute d’eau. Les remous du bas de la chute devraient cacher la jonction. A vérifier…

 

 

 

 


 

24.01.2016

Pose du plâtre.

La feuille verte du fond me permet de ne pas déborder entre les deux modules.

 

 

J’attaque la suite de la réalisation de mon petit pont.

Une première couche de plâtre, très fine a déjà été posée sur le pont que j’avais préalablement enduit de colle blanche.

Je pose ensuite cette seconde couche de plâtre que je vais venir graver après séchage.

J’ai enlevé les gros défauts au cutter puis je viens poncer les surfaces au papier de verre.

Après gravage, et un premier lavis, ça donne ça.

J’ai rapidement donné un petit coup de peinture à l’eau histoire de voir les volumes apparaître.

La rivière prend forme et cet endroit devrait devenir assez sympathique. En tout cas dans mon imagination ;-)))

 

 

 


 

30.01.2016

Au fur et à mesure de la réalisation de mes rochers, j’ai gardé une partie de ce qui tombait après avoir taillé dans le plâtre.

J’ai mis de côté les plus gros morceaux que j’ai trempés rapidement dans un lavis de noir.

J’ai fait tremper le reste dans un lavis bleu.

Après séchage, je dépose une partie de ces « cailloux » dans le lit de la rivière.

Reste à couler la résine, ce qui ne vas pas être évident, vu la pente de ma rivière…

 


 

07.02.2016

Découpe dans du mur Faller des culées pour le petit pont en pierre.

Un peu étrange cette différence de pierre, non ?


 

C’est le moment d’étanchéifier les bords de la rivière avant de couler la résine et qu’elle se repende partout. Le pistolet à colle reprend donc du service.


 

La résine Faller est extrêmement liquide, il est donc nécessaire de bien fermer chaque interstice. C’est aussi la fin du module, je crée donc un petit mur de colle.

A l’intersection entre les modules il me faut aussi créer un mur de colle pour empêcher la résine de couler sur les affaires qui sont rangées sous la maquette !!!

 

N’ayant plus de cailloux « maison » je dois en refaire. Pour cela, je coule du plâtre sur une planche en bois et je prédécoupe le plâtre pendant qu’il n’est pas encore sec. Une fois sec, j’enlève le plâtre, par petit bout, de la planche.

J’enferme tous ces bouts de plâtre dans un linge que je vais concasser avec un marteau jusqu’à ce que j’obtienne une taille de caillou qui me satisfasse.

Après un lavis de bleu je dépose mes cailloux dans le lit de ma rivière.

Finalement je coule ma résine en plusieurs couches avec un séchage de plusieurs heures entre chaque couche.

Cette petite rivière prend sérieusement forme. Courge ;-)

Date de dernière mise à jour : 07/02/2016