Système de bloc analogique

22.04.2015

Après la première exposition du Gotthard en N, nous nous sommes rendu compte que les spectateurs attendaient désespérément de voir des trains circuler, alors qu’il y en avait déjà six qui se baladaient sur le réseau. Nous avons donc pris la décision d’installer des blocs analogiques, simple, permettant de détecter les trains à partir d’aimant collé sous le dernier wagon du convoi ou sur le premier wagon d’un convoi réversible, en pousse.

Ce bloc se constitue de :

-       Un contacte reed qui se trouve au centre d’une zone d’arrêt qui doit être égale à deux fois la longueur du train le plus long et qui arrête le train devant le feu rouge.

-       D’une zone de sécurité qui arrête le train même si il a perdu son wagon de queue avec l’aimant.

-       D’un contacte reed qui libère le bloc précédent, dès que le train a passé le feux vert.

Christophe nous a fait un petit schéma à base de micro-relais sur lequel on est venu rajouter 3 LEDs qui permettent de voir l’état du bloc (LEDs rouge/vert) et si un train est arrêté devant le feu (LED orange).

Deux boutons poussoirs permettent de faire passer le feu au rouge ou vert.

Une petite liste de pièces avec les références permet de rapidement faire une commande sur internet. Ici chez DISTRELEC.

Dès que les composants sont reçus, un rapide essai sur une plaque de test permet de vérifier que l’on ne s’est pas trompé. C’est une étape à ne pas négliger pour les distraits. Embarrassé

Pour une fois, nous souhaitions faire un montage un peu plus « pro » sur un circuit imprimé. Nous avons trouvé différents prestataires de service et suite à quelques échanges de mail, Etronics est apparu comme le plus sympathique et disponible.

http://etronics.free.fr/index2.htm

 

Quelques jours plus tard, je recevais une proposition d’implantation.

Etape importante, bien vérifier que toutes les pistes et les composants soient présent. Même pour un pro, il est toujours possible de faire une erreur. Clin d'œil

Après avoir reçu un premier circuit et l’avoir assemblé, histoire de vérifier que tout est correct, j’ai pu passer la commande de 18 circuits imprimés qui constitueront les 18 blocs du Gotthard en N.

En passant, j’en ai profité pour tester le circuit imprimé assemblé.

On sait jamais !  Innocent

Après 1224 soudures, les 18 blocs sont assemblés et testés. Il n’y a plus qu’à les monter sur le réseau du Gotthard, et ça c’est pour ce week-end !!! Sourire

Date de dernière mise à jour : 22/04/2015