Locomotives: Les décodeurs

Première loco à se faire digitaliser, la 1020 autrichienne de Fleischmann. A priori super simple à faire, puisque préparée pour cela…

Après démontage de carrosserie, on aperçoit sur la loco, le petit bout de circuit qui sert pour le fonctionnement analogique. C’est à cet emplacement que viendra s’installer le décodeur qui se trouve en bas de la photo.

Philipp a décidé d’installer un décodeur DZ125 de Digitrax. Ce n’est pas le plus performant, mais il n’est pas cher (environ 20USD) et a une compensation de charge pas trop mal.

Ce décodeur ne rentre pas dans l’endroit prévu. Il faut donc raccourcir et dénuder ses fils puis les souder sur l’ancien petit bout de circuit analogique de la loco. Mais avant, il faut enlever le composants électronique qui se trouve sur le circuit analogique puis découper les pistes au cutter pour être sur qu’il n’y ait aucun court circuit. En pleurs

Après cette dernière opération, la loco aurait du marcher parfaitement bien, sauf qu’on a eu un petit problème avec une LED qui restait allumée d’un coté de la loco. Incertain

On a finalement dessoudé le circuit à 6 pattes qui se trouve sur le circuit imprimé sous la loco (probablement un régulateur de tension) et on a ponté les pistes et là, oh miracle, la loco a fonctionnée comme une merveille. Rigolant

Quand je vous disais que le digital c’était simple… Bouche cousue 

Pour une première expérience, c’était pas mal. Heureusement que Philipp a monter plus de 200 décodeurs et que je suis électronicien, sinon on était pas bien...Embarrassé

Date de dernière mise à jour : 29/11/2013